Metz, ma voisine

Chère Voisine,

Me voici bien ennuyée par cette rivalité qui cisèle en deux parties distinctes ma jolie région de Lorraine. Vois-tu, écrire un article pour te rendre hommage et te dépeindre plus belle que ma ville d’origine me serait bien difficile car il serait teinté de subjectivité. Néanmoins, j’ai une philosophie inspirée de l’éducation humaniste me dictant qu’il faut sortir de chez soi, aller découvrir le monde, être curieux en toute circonstance… Je suis donc montée dans un train à la recherche de l’inconnu et c’est donc chez toi, Dame Metz, que je me suis arrêtée.

En effet, tu ne te situes qu’à quelques pas de chez moi et pourtant depuis des années, je ne me suis que trop peu déplacée jusqu’à toi, sans doute parce que j’ai été conditionnée depuis mon enfance à ne jamais me tourner vers toi.  Alors un matin, j’ai pris la décision de fermer les yeux sur cette vieille rancoeur sans fondements, et ai attrapé un train pour venir à ta rencontre, pour tenter de te comprendre, de te découvrir. Et voici mon verdict : tu es différente de ce que je connais déjà de la Lorraine, voilà tout ! Alors pourquoi était-il si difficile de m’identifier à toi ? Tout simplement car la Lorraine n’offre pas d’unité entre ses deux villes-maitresses, et construire son identité avec tant de traits dissemblables n’est tout simplement pas possible. Il faut faire un choix.

Par ton héritage d’après-guerre, tu es empreinte d’une architecture plus médiévale, plus germanique. Tu es ordonnée, parcourue d’un filet d’eau : la Moselle. C’est toi qui détient le fameux musée Pompidou, et le chapeau de cheftaine-lieu de la région. Je ne cesse d’entendre des paroles néfastes à ton égard. Cette rivalité est partagée, et provient des deux côtés de Pont-à-Mousoon. Et pourtant, te jalouser est idiot car toi aussi tu offres de quoi s’émerveiller, se divertir. Tu es unique, voire authentique !

Laisse moi te présenter brièvement mes impressions en quelques photos. Au travers de 3 lieux qui me parlent, qui me marquent, et aussi avec une brève ballade en ton sein, j’aimerais pouvoir te rendre hommage à toi aussi qui est lorraine et qui me représente.

  • Le Musée Pompidou

Sais tu combien l’orgueil des nancéiens à été mortifié quand la décision a été prise que le centre Pompidou s’installerait chez toi ? Sais tu combien nous t’envions de détenir une telle oeuvre d’art ? Car en effet, ce centre au nom prestigieux, en écho avec un autre musée parisien d’autant plus célèbre, est une pièce artistique autant pour son aspect extérieur que par les expositions qu’elle y renferme. En arrivant par la gare, il ne suffit que de sortir par la porte de derrière, et passer dans les coulisses pour se rendre à ce musée. Impossible de le louper, il fait ta gloire, et nombreux sont les panneaux indiquants la direction de ce monument dont tu es si fière.

Les expositions présentées en ce mois d’avril se nomment « Jardins infinis « ;  « Magicircus » … Des noms très abstraits en somme. L’intérêt de ce musée réside non pas dans la renommée de l’oeuvre exposée, mais dans la diveristé des expositions proposées. Je doute d’ailleurs que l’on puisse y croiser de très grandes oeuvres classiques. Il s’agit plutôt, au travers de thèmes particuliers, de pouvoir observer un pan de l’art en général comme le traitement de la nature, du sublime, de la danse… Tous les arts y sont conviés. Il s’agit d’un musée très interactif, fait de peintures, de sculptures, de musique, de cinéma etc. Nos sens sont irrémédiablement attirés par l’agencement des couleurs, des sons et des images projetées qui agrémentent les oeuvres déjà présentes, au point de nous faire sentir pleinement cet art. Si vous êtes un jour de passage en Lorraine, je vous conseille vivement d’y aller faire un tour, ne serait-ce que pour immortaliser dans vos smartphones une photo de la structure extérieure qui ne laisse pas indifférent les amateurs d’art contemporain. 

Cependant si je devais choisir entre le musée Pompidou et celui des beaux-arts de Nancy, mon coeur se tournerait vers ma ville natale. C’est un avis totalement subjectif certes, mais en tant qu’amoureuse du peintre Emile Friant, je ne peux me résoudre à le renier…

  • La Cathédrale Saint-Etienne

On ne peut parler de la cathédrale de Metz sans songer immédiatement aux immenses vitraux dessinés par le peintre Chagall. En effet, ces vitraux très colorés offrent un rendu lumineux absolument magnifique. Les teintes choisies y sont assurément très vives, ce qui m’a très vite convaincu dans l’idée qu’il me fallait à tout prix dégainer mon appareil photo pour pouvoir m’emparer de leur souvenir. Prendre des photos, est-ce respectueux dans un lieu sacré ? Je vous répondrais que oui… C’est une manière de rendre hommage au lieu. Le tout est de rester discret, de ne pas se mettre à photographier intempestivement avec ce bruit détestable « clic, clac » coutumier des appareils professionnels.

En tout cas, cet édifice ne peut décidément pas laisser de marbre quiconque décide d’entrer à l’intérieur. Et s’il m’arrivait de revenir jouer les touristes à Metz, vous seriez assuré de voir sur mes détours incontournables un petit pellerinage dans cette cathédrale… qui il me faut l’avouer, est bien plus belle que celle de Nancy. (Metz, un point pour toi…)

  • Le Temple Neuf

Si j’avais une question à vous poser, au regard du Temple Neuf, ce serait : en quelle année a t’il été construit ? Curieuse question, je vous l’accorde… La réponse a apporter n’est pourtant pas si évident à fournir.

Pour la petite anecdote, j’ai été piégée par l’aspect de sa façade extérieur et le détail de son architecture. Ma conscience me dictait qu’il s’agissait d’un bâtiment relativement ancien. Et pourtant, la bâtisse n’est qu’à peine âgée d’un peu plus d’un siècle..

Ce Temple est construit au bord de l’eau, ce qui ajoute à son charme une petite touche supplémentaire. Il est bordé d’arbres fleuris, dont l’un assez amusant, semble avoir décidé non pas de s’élever pour rejoindre la lumière, comme tout arbre le ferait naturellement, mais sans doute à cause de son poids, de plonger dans la Moselle, comme pour s’y abreuver.

Une fois votre petit tour accompli, je ne peux que vous conseiller d’aller vous aussi étancher votre soif au détour d’un petit bar à deux pas, le Brooklyn Café (27 rue des Roches). Vous entrerez alors dans une cave, et croiserez sans doute des joueurs venus tout spécialement pour l’une des soirées de rétro gaming.

 » Je suis né à Metz et bien que n’ayant aucune attache de famille en cette ville dont me voici par un hasard de garnison, je revendique d’autant plus ma qualité de Lorrain et de Messin  » – Paul Verlaine

Pour finir, mon attachement pour ma région reste intact. Et en faisant l’expérience de m’ouvrir à l’une de ses filles, j’ai renforcé ce sentiment identitaire. Metz, ce n’est pas seulement qu’une architecture atypique, où la prise de deux ou trois photos au cour d’une promenade bien sûr, c’est aussi une ville dynamique avec un patrimoine qui lui est propre, des habitants qui la chérissent. Il y a aussi tout le poids de son passé, l’histoire d’une ville ancrée dans la grande Histoire.

Pour l’instant, je ne me contente que du superflu. J’avais décidé de me laisser porter tout simplement, sans réfléchir trop… saisir ce qui me plait. Après tout, visiter un lieu inconnu, ce n’est pas forcément aller dans un cours magistral avec l’obligation d’apprendre tout un tas de connaissances. C’est aussi savoir se laisser imprégner par sa perception première, dégrossir ses préjugés ancrés depuis longtemps, jusqu’à les effacer. Et puis après tout, Metz n’est pas si éloignée… j’espère pouvoir revenir bientôt. 

Avec toute mon amitié, 

Une nancéienne réconciliée et conquise !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :